Le Gouvernement a lancé en avril 2018 le Plan de Rénovation énergétique des bâtiments. Il s’inscrit dans les objectifs du Plan climat fixant comme cap la neutralité carbone à l’horizon 2050.

L’objectif est double: diminuer les consommations énergétiques du secteur et lutter contre la précarité énergétique. Cet objectif se traduira par la rénovation de 500 000 logements par an jusqu’en 2050 et la rénovation de toutes les passoires thermiques occupées par des personnes aux revenus modestes d’ici 2025.

Le Plan a pour objectif de proposer des solutions de rénovation adaptées à tous les citoyens, pour tous les budgets, afin que notamment les foyers en situation de précarité puissent rénover leur logement.

Dans ce Plan, figurent à la fois des mesures d’accompagnement des ménages pour permettre la rénovation des logements privés et lutter contre la précarité énergétique, des mesures favorisant la rénovation des bâtiments publics pour montrer l’exemplarité du secteur public qui investit dans la rénovation énergétique, la mobilisation les acteurs locaux et enfin l’implication de toute la filière du bâtiment et de l’immobilier autour de la rénovation énergétique.

Un dispositif d’aides financières

Les travaux de rénovation énergétique des logements sont rentables sur le long terme, mais nécessitent d’investir dans des travaux, ce qui n’est pas toujours facile, en particulier pour les ménages aux revenus modestes.

L’information et l’accompagnement sont importants pour les sensibiliser aux bons choix de rénovation à opérer, mais les aides financières apportées par l’Etat et les collectivités sont décisives, d’autant plus qu’elles représentent souvent une part importante des travaux les plus efficaces.

Le Plan Rénovation prévoit la simplification du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) qui doit être encore plus ciblé sur les rénovations efficaces, et payé plus rapidement pour les ménages qui en ont besoin. L’Eco-prêt à taux zéro, qui permet de financer les travaux de rénovation, sera simplifié en 2019 et rendu accessible même aux ménages aux revenus très modestes.

 

Le programme habiter mieux

Dans le cadre du plan Climat annoncé à l’été 2017 par le gouvernement, le programme Habiter Mieux a été confirmé et pérennisé jusqu’en 2022. Le Plan Climat a placé « l’éradication de la précarité énergétique en 10 ans » comme une priorité d’État. Ce choix prioritaire s’est traduit par une augmentation des financements et des objectifs de l’Anah pour le programme Habiter Mieux, avec un objectif de rénovation de 75 000 logements par an entre 2018 et 2022. En septembre 2017, le Grand plan d’investissement du gouvernement a renforcé le programme Habiter Mieux de 1,2 milliard d’euros sur cinq ans.

Un dispositif d’aides et d’accompagnement, Habiter Mieux, a été mis en place spécialement pour les ménages en précarité énergétique.

Une campagne a été lancée pour mobiliser les français, le 10 septembre dernier, autour de la rénovation énergétique, le ministère de la transition écologique et solidaire, de la cohésion des territoires et l’ADEME ont lancé le 10 septembre la campagne baptisée FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique).

Cette campagne FAIRE à un double objectif, d’une part de rendre lisible un « service public » d’information et de conseil sur la rénovation énergétique de l’habitat pour les citoyens et d’autre part d’entraîner l’ensemble des acteurs publics et privés autour de la question de la rénovation.

Le réseau FAIRE

Le « service public » d’information et de conseil sur la rénovation énergétique de l’habitat est regroupé sous la bannière commune « réseau FAIRE » qui représente près de 400 espaces conseil présents sur l’ensemble du territoire.
Ces espaces bénéficient d’une visibilité nationale. Sur le terrain, ils sont mis en place par l’ADEME, l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) et les structures locales (les ADIL) et les collectivités, afin de répondre aux questions des citoyens concernant la maîtrise de l’énergie, la rénovation énergétique et les énergies renouvelables.

L’ensemble de ces conseillers devient aujourd’hui des « conseillers FAIRE » pour faciliter leur identification et rendre plus lisible ce «service public de la rénovation ».

Leur rôle auprès des particuliers est :

  •   d’apporter des informations concrètes et pratiques sur la réalisation de travaux 
de rénovation énergétique ou plus généralement sur la consommation 
d’énergie d’un logement ;
  •   de conseiller les particuliers dans leurs démarches afin de déterminer les 
travaux à réaliser en priorité et d’identifier les meilleures solutions pour baisser 
la consommation énergétique du logement ;
  •   de faire connaitre les aides financières auxquelles ils ont droit.

Les conseillers FAIRE délivrent des conseils gratuits, neutres, indépendants et adaptés à chaque cas de figure pour guider les ménages vers les travaux de rénovation.

  • Pour les contacter,
  • appeler le 0808 800 700 (prix d’un appel local)

ou sur www.faire.fr

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin