A l’invitation de Monsieur Bernard Florin, Président de l’association des auditeurs de l’institut des hautes études de défense nationale de la région Picardie, de Monsieur Christian Piette, Président de l’association des amis de la gendarmerie et en partenariat avec Monsieur le contrôleur général Gilles Ragot, chef du corps départemental des sapeurs pompiers de l’Aisne, je présente ce soir les ambitions du gouvernement concernant la loi de programmation militaire 2019-2025, que nous avons voté à l’Assemblée Nationale, le 28 juin dernier

Celle-ci vise à établir une programmation pluriannuelle des dépenses que l’État français consacre à ses forces armées.

Cette LPM, ambitieuse, prévoit sur une période de sept ans des crédits budgétaires à hauteur de 295 milliards d’euros, couverts de manière ferme jusqu’en 2023 (198 milliards d’euros de crédits budgétaires). Cette loi portera l’effort de défense de la France à 1,91% du PIB en 2023, puis à 2% en 2025, contre 1,78% en 2017.

Je tiens à remercier toutes les personnes présentes pour la tenue des débats et la qualité de nos échanges.

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin