Plus encore qu’ailleurs sur notre territoire qui a tant souffert, le monde combattant et les victimes civiles doivent être mis à l’honneur. C’est toujours avec émotion et recueillement que je participe aux cérémonies patriotiques. Je m’efforce de rendre un hommage appuyé à celles et ceux qui ont défendu les valeurs de la République, nous léguant des valeurs inestimables de courage, d’engagement et de solidarité. Une politique mémorielle active et ambitieuse doit ainsi permettre d’éveiller la conscience de la Nation à ces enjeux fondamentaux et de garantir une vigilance collective. Ce travail de mémoire est aussi un devoir de mémoire pour construire la Paix. On ne peut pas espérer façonner le présent et préparer l’avenir sans se retourner sur notre histoire commune. Le devoir de mémoire ne peut subsister sans la parole, il ne peut pas moins se passer d’actes. En ces temps de doutes, saisissons dans notre expérience les leçons de nos erreurs

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin